Chetwynd, Colombie-Britannique

Une communauté sculptée par le succès

Aux contreforts des montagnes Rocheuses, au nord-est de la Colombie-Britannique, se trouve la ville de Chetwynd, plaque tournante du transport dans la région de la rivière de la Paix. Nichée au creux de collines vallonnées, Chetwynd est entourée de nombreux sentiers et c’est un endroit réputé pour la randonnée, la chasse, la pêche et les sports d’hiver. C’est un lieu privilégié pour les amoureux du plein-air. Renommée pour son concours annuel de sculptures à la tronçonneuse, la ville est parsemée de statues exceptionnelles.

2635

Population

63

Superficie des terres, kilomètres carrés

33

Âge médian

mines et carrières, extraction pétrolière et gazière, secteur manufacturier

PRINCIPALES INDUSTRIES

anglais

LANGUAGES OFFICIELLE

Prince George et Dawson Creek

VILLES AVOISINANTES

Chetwynd accueille des industries liées aux ressources naturelles, notamment des scieries, des usines d’exploitation forestière, des mines de charbon et des entreprises d’extraction pétrolière et gazière. Ces industries fournissent des emplois bien rémunérés, mais les fermetures périodiques entrainent l’incertitude. La principale industrie, soit la coupe du bois et la foresterie, permet de soutenir le progrès et de maintenir la population d’origine puisqu’elle leur offre d’intéressantes occasions d’emploi. En plus de la population locale, il existe un assez grand nombre de travailleurs migrants provenant de partout en province, comme du pays et de l’étranger. La plupart d’entre eux habitent la communauté pendant qu’ils y travaillent une semaine ou davantage. Ils retournent par la suite vers leurs régions d’origine lorsqu’ils sont en congé. Ainsi, les commerces éprouvent des difficultés à embaucher du personnel local, n’étant pas en mesure de faire concurrence aux salaires offerts par les industries avoisinantes. La croissance économique a incité plusieurs petites entreprises à s’installer dans la ville. Toutefois, elles emploient fréquemment des travailleurs temporaires étrangers, l’augmentation d’emplois bien rémunérés ayant eu pour effet de diminuer le bassin de travailleurs du domaine des services qui habitent Chetwynd. Il s’agit d’une tendance très populaire dans la région de la rivière de la Paix, puisqu’elle permet d’offrir des services alimentaires de marques réputées aux plus petites communautés.

L’école secondaire est située tout près du centre récréatif et de la bibliothèque communautaire. Cependant, de nombreux jeunes migrent vers les plus grands centres urbains, comme Fort Saint John. Cette situation présente des défis financiers aux écoles, qui doivent limiter l’éventail des cours offerts. Le campus local du collège régional est à proximité du centre de services de garde, mais le coût associé à la prestation de formation dans une petite communauté demeure un enjeu.

On a bien tenté de surmonter cet obstacle par le truchement de vidéoconférences et de cours en ligne. Or, plusieurs jeunes débutent leur formation par ces moyens, mais choisissent de quitter la communauté afin de poursuivre leurs études postsecondaires.

Suivant l’essor économique qu’a connu la ville, les coûts du logement et des loyers sont en hausse constante. Plusieurs grandes entreprises louent des étages d’appartements meublés à leurs travailleurs migrants, ce qui contribue à l’augmentation du coût des loyers. Il n’existe pas de transport en commun, sinon qu’une compagnie de taxi. Les longs et froids hivers représentent un fardeau pour cette communauté nordique. Malgré ces défis, Chetwynd et sa population jouissent de plusieurs belles occasions. L’ouverture du barrage du Site C et du pipeline de GNL prévue sous peu pourrait créer de nombreux emplois dans la région. Compte tenu du cycle habituel des industries liées aux ressources, la communauté est en mesure de composer avec cet éventuel boom économique, puisqu’elle est en a déjà fait l’expérience. Le fait que Chetwynd soit située le long d’une autoroute très fréquentée constitue également l’occasion d’optimiser les sphères déjà très populaires et bien connues du tourisme et de l’écotourisme. En effet, la randonnée, la chasse, la pêche et les sports d’hiver attirent de nombreux visiteurs dans la région. Chetwynd est en pleine expansion, comptant sur des industries de base bien établies qui assureront son avenir. En outre, cette communauté peut faire face aux constantes fluctuations économiques qui se produisent année après année.