Gold River, Colombie-Britannique

Un petit village aspirant à tirer parti de sa beauté naturelle

Gold River se trouve au cœur de l’île de Vancouver. Blottie entre les rivières Gold et Heber, il s’agit de la porte d’entrée vers l’historique baie de Nootka. Ses paysages grandioses et sauvages en font une destination populaire chez les randonneurs, les pêcheurs, les kayakistes et ceux qui aiment observer les baleines.

1267

Population

11

Superficie des terres, kilomètres carrés

49

Âge médian

agriculture, foresterie, chasse et pêche

PRINCIPALES INDUSTRIES

anglais

LANGUAGES OFFICIELLE

Courtenay, Campbell River

VILLES AVOISINANTES

Gold River doit son origine à l’industrie du bois et des pâtes et papiers. La communauté a subi maintes transformations au fil du temps. L’usine de pâtes et papiers a fermé ses portes en 1998. Bien que l’exploitation forestière continue d’employer plusieurs personnes depuis des années, le travail est instable et cesse périodiquement. Une pisciculture et un port en eau profonde offrent certaines occasions d’emplois. En plus de ces industries, quelques petites entreprises se sont installées dans la communauté. Cependant, l’absence d’emplois représente un défi majeur. Plusieurs travailleurs forestiers font des quarts rotatifs hebdomadaires mais leurs emplois étant instables, ils sont peu nombreux à s’établir dans la région avec leurs familles.

Au cours des dernières années, la communauté s’est amoindrie et les petites entreprises éprouvent des difficultés. Plusieurs d’entre elles ont été forcées de cesser leurs activités, comme la banque et le bistrot. Il en résulte que les services offerts dans Gold River sont limités. Les résidents doivent faire la navette vers Campbell River, à environ une heure et demie, pour accéder aux services bancaires, gouvernementaux et sociaux. Les gens qui doivent se déplacer choisissent de faire leurs achats à Campbell River, ce qui engendre encore plus de contraintes pour les boutiques de Gold River. Le logement est abordable mais demeure très difficile à vendre.

Malgré ces défis, la région de Gold River offre un énorme potentiel en matière de tourisme. Au-delà de la beauté naturelle et de l’abondance d’activités de plein-air, Gold River accueille le MV Uchuck III, un cargo côtier qui transporte fréquemment des marchandises et des passagers le long des rivages escarpés, vers Yuquot ou encore Friendly Cove, un site historique national sur l’île de Nootka, où le capitaine James Cook a abordé. Le village est également entouré de superbes pistes de randonnées, de parcs provinciaux, de grottes calcaires, de pentes de ski et de terrains de camping. Ce sont des endroits de prédilection pour les amoureux de la nature qui préfèrent s’éloigner des foules. Le district scolaire offre même une formation en plein-air, qui pourrait être élargie pour accueillir des étudiants d’autres régions.

En plus du potentiel de développement en matière de tourisme, les infrastructures de la communauté sont en bon état. Citons notamment le magnifique centre récréatif, d’excellentes écoles, de jolies maisons, une eau potable de qualité et une bonne clinique de santé. Toutefois, le village n’offre pas d’accès aux téléphones cellulaires non plus qu’à l’Internet, ce à quoi on devra remédier pour attirer de nouveaux résidents. Qui plus est, la population vieillit rapidement et la plupart des jeunes ont quitté la région. Ses défis sont bien réels, mais il n’en demeure pas moins que Gold River pourrait tirer profit de sa beauté naturelle, de ses ressources et de ses infrastructures.

Lisez le plan communautaire de Gold River (en anglais).