St. Lawrence, Terre-Neuve-et-Labrador

Précieux héritage, avenir prometteur

St-Lawrence est située au sud-est de la péninsule de Burin, à 185 kilomètres au sud de la route Transcanadienne. Cette communauté pittoresque est stratégiquement reliée à toutes les autres  communautés longeant le sud de la péninsule de Burin. On la surnomme la « Capitale canadienne du soccer » en raison de ses nombreux succès à l’échelle régionale, provinciale et nationale. 

1244

Population

40

Superficie des terres, kilomètres carrés

46

Âge médian

construction, secteur manufacturier

PRINCIPALES INDUSTRIES

anglais

LANGUAGES OFFICIELLE

Marystown

VILLES AVOISINANTES

La richesse culturelle et patrimoniale de St-Lawrence porte le souvenir de trois tragédies mémorables. En 1929, un tsunami résultant du tremblement de terre sur les Grands Bancs a submergé la communauté, plongeant l’industrie de la pêche dans le chaos à la suite de nombreuses pertes de vie et de ravages dévastateurs. Au début des années 1930, les hommes de St-Lawrence et des communautés voisines répondent aux promesses d’emplois stables et payants. Ils travaillent à la nouvelle mine de spath fluor, ce qui causa la perte de toute une génération d’hommes en raison de maladies liées au travail minier. Puis, en février 1942, les vaisseaux navals U.S.S. Truxtun et Pollux se sont échoués entre les communautés isolées de Lawn et St-Lawrence pendant une immense tempête. Les efforts de sauvetage des résidents et des mineurs, qui ont parcouru les falaises glacées de Chambers Cove, ont contribué à sauver plusieurs militaires américains. Tragiquement, plusieurs personnes sont tout de même décédées. Cette histoire particulière a façonné le caractère de la ville et de sa population : ici, la communauté est importante.

Aujourd’hui la ville est animée d’un esprit dynamique qui l’aide à tirer parti des occasions innovantes de diversifier l’économie, comme l’énergie durable. Le St-Lawrence Wind Power Project est une première dans la province. Ce parc éolien commercial fournit l’électricité au réseau provincial, tout en augmentant l’assiette fiscale de la ville.

Le développement durable dans le domaine du tourisme constitue une autre composante de la diversification. On peut notamment citer le Chambers Cove Heritage Walk, les visites du Miners Museum et de l’Island Rock Jewelry and Crafts shop, où les bijoux sont fabriqués à la main à partir de spath fluor : ces activités permettent aux touristes de prendre connaissance du riche patrimoine historique de la région, tout en faisant l’expérience de ses traditions d’hospitalité bien ancrées.

Pour ceux et celles qui préfèrent le plein-air, St-Lawrence est une destination de choix. Sa topographie composée de collines vallonnées et de fjords majestueux propose une vaste étendue caractérisée par une beauté naturelle inexplorée qui plaira aux personnes qui apprécient la pêche, la chasse et la plongée sous-marine.

Une autre des initiatives prometteuses pour la stabilité économique de St-Lawrence est liée aux récents travaux exploratoires réalisés par Canada Fluorspar sur l’ancien site de la mine. L’exploration de plusieurs veines de spath fluor pourrait établir la viabilité de la mine. Il se peut que cette viabilité financière puisse à son tour mener à la construction d’une usine moderne et d’un nouveau quai, en plus de former la population active aux méthodes minières et aux normes de sécurité. Le retour de l’exploitation minière à grande échelle dans la ville de St-Lawrence rehausserait les perspectives d’emplois en fournissant des postes bien rémunérés dans l’industrie minière et en générant des retombées économiques considérables.

La force intrinsèque de cette communauté et de sa population, l’innovation et la diversification constante de sa base économique, ainsi que la formation liée aux compétences en milieu de travail seront autant d’éléments cruciaux pour assurer à St-Lawrence un brillant avenir.