Champlain, Ontario

Préserver le patrimoine exceptionnel de l’Ontario

Près de la petite ville de Hawkesbury sur les berges de la rivière des Outaouais se trouve le canton de  Champlain, une paisible localité bilingue dont les rives sont orientées vers les Laurentides. Cette ville est née en 1998, d’une fusion des cantons de Hawkesbury ouest, de Longueuil,  et des villages de Vankleek Hill et de L’Orignal. Qu’il s’agisse de L’Orignal ou de l’autre agglomération d’importance, Vankleek Hill, cet endroit recèle des trésors d’architecture d’antan et de lieux historiques (notamment grâce à la deuxième plus ancienne prison au Canada, un musée et une tour d’observation). Le canton de Champlain a beaucoup à offrir aux entrepreneurs, aux familles et aux personnes qui sont à la recherche d’une petite municipalité à courte distance des grands centres urbains.  

8573

Population

207.24

Superficie des terres, kilomètres carrés

48

Âge médian

secteur manufacturier agriculture, foresterie, chasse et pêche

PRINCIPALES INDUSTRIES

français, anglais

LANGUAGES OFFICIELLE

Hawkesbury, Papineauville, Ottawa

VILLES AVOISINANTES

Les rues de L’Orignal, le plus ancien village de l’est ontarien, sont bordées de maisons ancestrales bien entretenues par des groupes de bénévoles qui travaillent d’arrache-pied pour les conserver. À chaque année, L’Orignal attire de nombreux visiteurs qui se rendent à l’ancienne prison, deuxième plus vieille au Canada, à la plage, à la marina ou au camping riverain. Le Palais de Justice de L’Orignal et les bureaux du gouvernement régional sont les plus grands employeurs de la région. Ces derniers sont suivis de près par le Conseil scolaire de district catholique de l’Est ontarien (CSDCEO) ainsi que les laminoirs IVACO Rolling Mills. Nombreux sont les résidents de L’Orignal ou de Vankleek Hill qui travaillent à l’extérieur et font la navette vers la région d’Ottawa ou celle de Montréal. L’absence d’emplois locaux et le peu d’occasions sur le plan de l’éducation et de la formation incitent plusieurs jeunes adultes à quitter pour entreprendre des études postsecondaires ailleurs. Le plus souvent, ils ne reviennent pas au bercail et laissent derrière eux une population âgée, dont plusieurs membres sont à la retraite.

Vankleek Hill est une jolie petite ville victorienne caractérisée par le dynamisme de la scène culturelle et de sa communauté d’affaires. Tout comme L’Orignal, Vankleek Hill compte parmi ses rangs un groupe de bénévoles qui travaillent sans relâche pour préserver la richesse historique de ce quartier de la Municipalité. L’Exposition agricole de Vankleek Hill, l’une des plus anciennes de la province, attire chaque année de nombreux visiteurs.

Son parc d’affaires, qui accueille des entreprises servant une clientèle locale, nationale et internationale, atteint sa pleine capacité et les entrepreneurs doivent patienter avant d’y avoir accès. Cependant, le canton de Champlain doit composer avec des enjeux liés à l’infrastructure vieillissante, par exemple l’approvisionnement en eau pour les industries. Ces enjeux nuisent à l’essor de la Municipalité et à sa capacité d’attirer des nouvelles entreprises. En dépit de ces obstacles, certaines entreprises connaissent beaucoup de succès. C’est le cas de la Beau’s All Natural Brewing Company, un employeur en pleine expansion qui procure un regain de vie et de nouvelles opportunités à la région. La Municipalité peine actuellement à générer les recettes fiscales requises pour procéder à des modernisations et à des investissements dans l’infrastructure qui contribueraient à assurer sa croissance. Bien que l’infrastructure demeurent une priorité, il faut aussi se pencher sur les enjeux à long terme que sont le vieillissement de la population, la migration des jeunes, et le maintien des occasions de formation collégiale et universitaire destinées aux adultes francophones et anglophones de la localité.

Il ne fait aucun doute que l’avenir de Champlain soit prometteur. Cependant, il y a encore beaucoup à faire pour retenir les jeunes adultes et attirer de nouveaux investisseurs dans la région. Le canton de Champlain peut compter sur l’appui des propriétaires d’entreprises, des bénévoles et des membres du Conseil municipal qui ont déjà à l’esprit plusieurs stratégies de croissance.

Pour lire sur l’histoire des francophones de l’Ontario, svp cliquez ici.