Hearst, Ontario

Se positionner pour s’assurer un avenir prospère

La petite ville francophone de Hearst se situe au nord de l’Ontario et elle est reconnue comme la capitale canadienne de l’orignal. La population de Hearst est constituée d’un amalgame unique de culture francophone, oji-crie et euro-canadienne. Se trouvant dans la forêt boréale, la ville propose une profusion d’activités de plein-air tout au long de l’année : kayak et canoë pendant l’été, alors que l’hiver permet aux motoneigistes de sillonner plus de 1 000 kilomètres de pistes balisées.

5090

Population

98,73

Superficie des terres, kilomètres carrés

45,1

Âge médian

construction, secteur manufacturier, agriculture, foresterie, chasse et pêche

PRINCIPALES INDUSTRIES

français et anglais

LANGUAGES OFFICIELLE

Timmins, Thunder Bay

VILLES AVOISINANTES

Les origines de la ville remontent à la création du chemin de fer National Transcontinental Railway en 1913. Hearst est officiellement incorporée en 1922, plusieurs des premiers habitants venant de la province de Québec. Actuellement, la foresterie est la principale industrie et les emplois dans les scieries et la plantation d’arbres sont disponibles dans toute la région. Tembec, fabricant de produits forestiers, et Columbia Forest Products, producteur de contreplaqué, de placage et de bois de feuillus, sont les deux grands employeurs de la région. Comme c’est le cas de nombreuses petites villes rurales et éloignées du pays, la communauté a été durement touchée par la récession survenue récemment. Les employeurs éprouvent toujours des difficultés à recruter le personnel qui possède les compétences et les qualifications dont ils ont besoin afin de pourvoir les postes vacants.

Les personnes chargées du développement économique cherchent actuellement à cerner d’autres occasions de favoriser l’essor de la communauté. On parle d’une mine de graphite ouvrant les portes au cours des prochaines années, de restaurer l’aéroport local et de développer l’industrie touristique. La ville a adopté une approche proactive pour préparer la communauté et obtenir le soutien des jeunes et des employeurs locaux, notamment par la tenue de Destination Hearst. Il s’agit d’une activité où les employeurs, les étudiants et les chercheurs d’emploi se rencontrent et en apprennent davantage sur les occasions d’emploi à Hearst. En outre, le Collège Boréal, l’Université de Hearst, La Boîte à lettres et les services d’emploi de la ville collaborent de près pour créer des projets et des initiatives qui tiennent compte des besoins de la communauté.

Hearst est une ville à prédominance francophone et les résidents sont fiers de leur patrimoine et de leur culture. Le Conseil des arts de Hearst, reconnu pour son appui aux talents locaux, a également reçu une récompense provinciale soulignant sa programmation novatrice. D’ailleurs, l’innovation et l’esprit d’initiative décrit très bien l’ensemble de la communauté de Hearst. Même si elle est isolée des grands centres, sa population a su concevoir des initiatives comme La Maison Verte, une entreprise d’économie sociale qui produit des semis forestiers destinés au reboisement, tout en cultivant des jardins potagers pendant l’été. Au départ, La Maison Verte employait les mères célibataires et les femmes vulnérables. Il s’agit aujourd’hui d’une organisation autonome financièrement qui permet aux gens de réintégrer le marché du travail.

La fierté des résidents de Hearst à l’égard de leur culture et de leur histoire se reflète également dans les entreprises locales comme Villeneuve Construction Co. Ltd. Ce commerce familial a évolué d’une petite tractopelle en 1971, à un parc complet d’équipement et d’installations à la fine pointe de la technologie. L’entreprise œuvre aux quatre coins du nord de l’Ontario et poursuit son engagement dans la communauté de Hearst, qui ne s’est jamais démenti depuis ses débuts. Par ces réalisations, en plus des éventuelles occasions qui se présenteront, Hearst est en position favorable pour s’assurer un avenir prospère. 

 

Lisez le plan communautaire de Hearst (en français)
Lisez le plan communautaire de Hearst (en anglais)
Pour lire sur l’histoire des francophones de l’Ontario, svp cliquez ici.