Gravelbourg, Saskatchewan

Un foyer multiculturel cherchant à diversifier ses débouchés

Située au centre-sud de la Saskatchewan, Gravelbourg est une petite ville multiculturelle, où se trouvent près de huit pour cent des Francophones de la province. Surnommée le « Joyau culturel de la Saskatchewan », la ville ajoute un certain charme européen à la région. Gravelbourg est également renommée pour son Festival annuel du solstice d’été, une activité où se marient musique, littérature et arts de la scène. Les principales industries sont l’agriculture, le tourisme, le commerce et la santé.

1116

Population

23

Superficie des terres, kilomètres carrés

46

Âge médian

construction

PRINCIPALES INDUSTRIES

français et anglais

LANGUAGES OFFICIELLE

Saskatoon, Prince Albert

VILLES AVOISINANTES

Cependant, comme d’autres communautés rurales de la province, Gravelbourg doit surmonter de nombreux obstacles. Plusieurs secteurs font face à un déficit de compétences, particulièrement dans les métiers et les emplois de nature technique. Alors que la population vieillit, cet écart s’accentue. Le tourisme représente un domaine qu’il serait avantageux de développer, Gravelbourg étant reconnue pour ses immeubles patrimoniaux, ses artistes et sa diversité culturelle. Les programmes scolaires en français, en anglais et en immersion favorisent le bilinguisme chez les jeunes. Il s’agit d’un atout pour les promoteurs touristiques et pour les parents qui souhaitent offrir un avantage supplémentaire à leurs enfants.

Par ailleurs, les soins de santé pourraient aussi bénéficier de développement. Actuellement, Gravelbourg compte sur un petit hôpital communautaire. Toutefois, on parle de transformer le vieux couvent en établissement spécialisé en santé mentale et de faire de la ville un centre de santé régional.

Gravelbourg compte parmi sa population 60 p. cent de francophones. Sa population dans l’ensemble, est bien desservie par les institutions éducatives de niveau primaire et secondaire. Cependant, on dénote certains manques en ce qui a trait à des opportunités de formation dans la région.

La plupart des institutions postsecondaires offrant les spécialisations requises sont situées dans les grands centres. Par conséquent, les jeunes de Gravelbourg migrent vers les régions urbaines afin de profiter des opportunités en matière d’éducation et de formation. Qui plus est, les jeunes sont attirés par les emplois bien rémunérés dans les champs pétrolifères de l’Alberta ou de la Saskatchewan, ce qui les poussent à bâtir leur avenir ailleurs que dans leur ville natale.

Compte tenu de l’absence de nouveaux arrivants, on a mis en place des initiatives pour faciliter la tâche des immigrants francophones dans leur choix de s’installer et de travailler à Gravelbourg. Ces stratégies visent aussi à retenir les jeunes de la région.

Les discussions sont en cours sur la promotion de la ville à titre de destination de choix pour les personnes retraitées et sur le fusionnement des petites communautés environnantes avec Gravelbourg. L’exploration pétrolière fait également partie des alternatives de développement. En conclusion, malgré certains défis, la ville est bien placée sur la voie de la croissance.

 

Pour lire sur l’histoire des francophones de Saskatchewan, svp cliquez ici.